l’Incontournable Tarot de Marseille.

Un peu d’histoire C’est en Europe vers la fin du XIIIe siècle que des documents attestent de l’existence des jeux de cartes. Au XIVe
siècle, le doute est levé grâce à la clarté d’écrits que l’on retrouve dans toute l’Europe.
Des archives de 1480 décrivent des jeux composés de vingt-deux cartes nommées Soleil, Lune, Roue de Fortune, Justice… soit les mêmes noms du Tarot que nous utilisons
actuellement. Le nom TAROT fit son apparition vers le début du XVIe siècle et ces cartes influencèrent de nombreux jeux qui virent le jour fin XVIIIe et début XIXe.

C’est en 1930 que Paul Marteau, grand maître cartier de France, reproduit avec la plus sérieuse exactitude les symboles et les couleurs du TAROT DE MARSEILLE, les perpétuant ainsi jusqu’à nos jours.

Le Tarot de Marseille est incontestablement le plus connu des adeptes des arts divinatoires, et le plus utilisé. Composé de vingt-deux arcanes majeurs et cinquante-six arcanes mineurs, ce Tarot est d’une immense richesse et mérite toute notre attention.

Les arcanes majeurs symbolisent un véritable livre de sagesse et de connaissance. Ces vingt deux lames représentent également le Livre de notre Vie avec nos succès et nos échecs, nos joies et nos peines, nos doutes et nos certitudes, nos forces et nos faiblesses.

Les arcanes mineurs, constitués des quatre éléments : coupes (eau), deniers (terre), bâtons (feu), épées (air), affinent les interprétations des majeurs. Mises à part, ces lames ne sont utilisées qu’en cas de nécessité car les majeures se suffisent souvent à elles-mêmes pour répondre aux interrogations des consultants.

Avantage

L’avantage du Tarot de Marseille est la possibilité de faire son choix parmi les jeux édités par différents maîtres cartiers. L’imagerie et la symbolique restent identiques mais les couleurs sont différentes ou nuancées. Le grand classique aux couleurs vives mêlées de rouge et de bleu de France Cartes Grimaud est de loin celui qui reste prioritaire dans le choix des adeptes du Tarot.

À découvrir également, le Tarot Conver de la Bibliothèque nationale aux tons pastels, le Tarot Camoin qui se présente comme étant « l’authentique », le Tarot édité par les éditions Fournier aux couleurs franches et appuyées, le Nouveau Tarot de Marseille qui associe le Tarot de Marseille et le Tarot O. Wirth mais qui présente quelques erreurs dans la symbolique.

Inconvénient

Si les différentes présentations favorisent ceux qui ont déjà une connaissance des cartes, il n’en sera pas de même pour les nouveaux initiés qui peuvent s’interroger, hésiter et rester perplexes face à la multiplication d’éditions de ce Tarot. Une question se pose pour eux : pourquoi existe-t-il autant de jeux à la fois identiques et différents ?

Mon conseil

Ne vous laissez pas influencer par ceux qui affirment que tel ou tel jeu est le « véritable Tarot de Marseille ». Il est très important de choisir son jeu en fonction de son ressenti personnel. Pour favoriser une bonne compréhension et d’excellentes interprétations, l’interprète doit se sentir en accord et en harmonie avec le graphisme et les couleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *